avr 17

Kyoto

par dans Asie, En Voyage, Japon

Il paraît qu’il faut voir Kyoto une fois dans sa vie au même titre que Paris ou Rome.
Forte de 17 sites classés au patrimoine mondiale de l’humanité et de nombreux autres temples, musées et quartiers historiques, Kyoto est une ville qu’il faut prendre le temps de visiter.

Nous y passons donc 4 bonnes journées à parcourir la ville de long, en large et en travers, à pied, en bus et en train pour les sites les plus distants.

Le Château et le Palais Impérial et son joli jardin

20130417-193508

20130417-193629

20130417-192331

20130417-192340

Le pavillon d’or, le jardin zen Ryoan-ji et le temple Ninna-ji et son jardin de cerisiers

20130417-191857

20130417-192237

20130417-191540

20130417-191920

Le quartier d’Arashiyama et le temple Tenryu-ji

20130417-191931

20130417-191941

20130417-191957

20130417-192007

20130417-192024

20130417-192045

Le pavillon d’argent et le chemin des philosophes

20130417-192247

20130417-192308

20130417-192317

Le temple Kiyomizu-dera et le petit quartier de vieilles maisons de Sannen-zaka

20130417-191356

20130417-191452

20130417-191500

20130417-191517

Le sanctuaire de Fushimi-Inari et son chemin de portes

20130417-192210

20130417-192228

Le quartier historique de Gion et ses geishas

On peut trouver dans ce quartier central de Kyoto des maisons traditionnelles japonaises en bois qui abritent des « maisons de thé ». Ce sont principalement dans ces maisons que nombreuses geishas (aussi appelés geikos à Kyoto) travaillent. Pour éviter toute confusion, les geikos ne sont pas des prostitués mais des femmes spécialisées dans le divertissement de haute qualité. Elles ont appris pendant 5 ans différents arts traditionnels japonais dont la cérémonie du thé, la danse, le chant et le shamisen (un instrument de musique à trois cordes). Et elles sont capables de divertir leurs invités l’espace d’une soirée et de faire la conversation. Elles portent un kimono de haute facture japonais coûtant très cher.
Nous avons eu la chance d’apercevoir des geikos et des maikos (les jeunes apprenties geikos) dans le quartier de Gion. Toutefois autant vous dire que ses femmes, vrai condensé de culture japonaise, n’ont pas pris le temps de poser sur une photo avec nous : nous avons surtout été impressionnés par la vitesse à laquelle elles peuvent marcher avec leur kimono (elles semblent flotter sur le sol tellement elles marchent vite !) et l’habilité avec laquelle elles évitent les flashs des appareils photos des touristes.

20130417-192055

20130417-192119

20130417-192109

Nous avons aussi vu une geiko de plus près lors d’une courte représentation de danse dans un musée.

20130417-192128

20130417-192156

La cérémonie de thé

La cérémonie du thé au même titre que l’arrangement floral fait partie des arts traditionnels japonais et nous avons donc saisi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cet art.
En effet, il ne s’agit pas uniquement de faire du thé à partir d’eau chaude et de poudre de thé matcha mais plutôt d’effectuer des gestes précis tout en méditant. Par exemple, tous les ustensiles sont purifiés avant de faire du thé ce qui traduit en même temps la purification de la personne faisant le thé. Devenir un maître de la cérémonie du thé prend au moins 10 ans.

20130417-192402

20130417-192421

20130417-192412

Tags: , ,

Une réponse à “Kyoto”

  1. DeFlo:

    c’est… s.u.b.l.i.m.e….

    Publié le13 mai 2013 à 16 h 07 min #