Archives par auteur
9 mai 2013

Le sud du Queensland

Le Queensland, c’est grand ! Après notre croisière dans les îles des Whitsunday, nous avons fait route vers le sud à travers les champs de canne à sucre et nous arrêtant assez souvent pour cause de travaux. Notre premier arrêt fut la capitale du boeuf, Rockhampton, puis un peu plus loin la ville de 1770, nommée en hommage au capitaine Cook, qui y arriva en …. 1770 !

De là, le temps étant cette fois-ci avec nous, nous sommes partis pour une excursion sur la grande barrière de corail.
Plus exactement, nous avons passé une journée sur l’île paradisiaque de Lady Musgrave et son lagon bleu turquoise. Nous y avons vu des coraux magnifiques et très colorés en plongée et snorkeling. Et Jean-Marc a même pu y voir un requin pendant que j’étais parti en exploration sur l’île !

20130509-205406

20130509-205414

Un peu plus loin sur la côte (soit quelques centaines de kilomètres de canne à sucre plus loin), nous sommes arrivés à Hervey Bay situé non loin de la plus grande île de sable du monde 125km sur 15km : l’île de Fraser. Nous avons passé un long moment à tergiverser sur le meilleur moyen de visiter l’île : il existe de multiples options et la plus simple consiste à passer par la grosse entreprise détenant deux hôtels sur l’île, des bus 4*4 et le ferry reliant l’île au continent. Toutefois les groupes sont énormes : 24 à 50 personnes dans un bus ou les prix pour un service personnalisés exorbitants… Heureusement nous avons trouvé à la dernière minute une petite entreprise familiale (Unique Fraser) proposant des excursions sur l’île à bord de ses 4×4 Landcruisers et avec seulement 7 passagers au maximum.
Nous voilà donc partis dès le lendemain pour notre exploration de l’île avec 2 autres français, 2 espagnols, notre guide et Gumbala notre second guide aborigène.

20130509-205603

Malgré une météo peu favorable contrairement aux prévisions, nous avons parcouru 150km sur la longue plage-autoroute (limitée à 80km/h). Et nous avons vu l’épave ensablée du SS Maheno sur l’île depuis 1935, les « piscines de champagnes », le célèbre lac McKenzie, Elli creek… Et Jean-Marc a pu se baigner 3 fois dans de l’eau plus ou moins rafraichissante.

20130509-205430

20130509-205443

20130509-205502

20130509-205510

20130509-205519

20130509-205533

20130509-205548

Après cette ultime étape insulaire nous avons repris la route vers le parc national de Noosa, qui jouxte une jolie ville côtière très chic. Nous avons eu la chance d’y apercevoir notre premier koala dans la nature !

20130509-205612

20130509-205622

Et encore un peu plus au sud, nous nous sommes arrêtés dans le parc national des Glass Mountains avant de rejoindre Brisbane, ses grattes-ciels et son centre commerçant frénétique.

20130509-205638

20130509-205646

20130509-205655

20130509-205708

20130509-205730

Nous avons aussi visité le Daisy Hill Koala Center pour observer ces animaux d’un peu plus près et en apprendre un peu plus sur leur mode de vie.

20130509-205742

20130509-205755

Enfin, pour finir notre exploration du Queensland et car nous avions besoin de nous dégourdir les jambes, nous sommes allés jusqu’au parc national de Lamington, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Ce parc abrite la plus grande forêt pluviale subtropicale d’Australie et de magnifiques figuiers « étrangleurs ». Totoro y a même trouvé une maison (mais il n’y est pas resté !)

20130509-205813

20130509-205832

20130509-205845

20130509-205904

20130509-205917

20130509-205931

24 avril 2013

Tokyo

Nous avons quitté la région du Kansai pour la grande ville de Tokyo. Et autant vous dire que Paris (2,2 millions d’habitants) est une petite ville comparé à la capitale du Japon (13 millions d’habitants). Voici d’ailleurs la vue que l’on a depuis le 52ème étage de la tour Mori dans le quartier de Roppongi Hills.

20130424-092943

Tokyo est une ville très éclectique et elle est un bon concentré d’excentricité japonaise.

Nous avons donc alterné pendant 3 jours les quartiers un peu historiques et les quartiers de grands magasins.

Nous avons commencé par le quartier de Ginza où l’on trouve les grands magasins de luxe : Dior, Sony, Hermès, Yamaha, Nissan, Uniqlo… Ici toutes les marques ont un immeuble (et non pas un simple magasin!).

20130424-093404

Nous avons poursuivi notre visite par le quartier où nous avons logé : le quartier d’Asakusa où l’on retrouve le célèbre temple Senjo-ji.

20130424-093008

20130424-093027

Ensuite nous nous sommes aventurés dans des quartiers à la mode, d’abord, pour les garçons avec le quartier d’Akihabara et ses nombreux magasins d’électronique bon marché et ses maid cafés. Pour faire simple, les maid café sont des endroits où l’on peut se faire servir son café par des jeunes filles habillées comme dans les dessins animés.

20130424-093351

20130424-094310

Nous avons poussé jusqu’au quartier « pour les filles », le quartier d’Harajuku. Dans ce quartier, on trouve plein de magasins de mode très excentriques, des galeries d’art et des crêpes au gâteau (que diriez-vous d’une bonne crêpe au brownie ?)

20130424-094951

20130424-093258

20130424-093529

Puis nous nous sommes posés devant le célèbre passage piéton de Shibuya que près de 100 000 personnes traversent par heure.

20130424-093820

Et pour finir notre visite du Japon, nous avons été visité le musée Ghibli rendu célèbre par les dessins animés de Hayao Mayazaki (« Totoro »)

20130424-093444

17 avril 2013

Kyoto

Il paraît qu’il faut voir Kyoto une fois dans sa vie au même titre que Paris ou Rome.
Forte de 17 sites classés au patrimoine mondiale de l’humanité et de nombreux autres temples, musées et quartiers historiques, Kyoto est une ville qu’il faut prendre le temps de visiter.

Nous y passons donc 4 bonnes journées à parcourir la ville de long, en large et en travers, à pied, en bus et en train pour les sites les plus distants.

Le Château et le Palais Impérial et son joli jardin

20130417-193508

20130417-193629

20130417-192331

20130417-192340

Le pavillon d’or, le jardin zen Ryoan-ji et le temple Ninna-ji et son jardin de cerisiers

20130417-191857

20130417-192237

20130417-191540

20130417-191920

Le quartier d’Arashiyama et le temple Tenryu-ji

20130417-191931

20130417-191941

20130417-191957

20130417-192007

20130417-192024

20130417-192045

Le pavillon d’argent et le chemin des philosophes

20130417-192247

20130417-192308

20130417-192317

Le temple Kiyomizu-dera et le petit quartier de vieilles maisons de Sannen-zaka

20130417-191356

20130417-191452

20130417-191500

20130417-191517

Le sanctuaire de Fushimi-Inari et son chemin de portes

20130417-192210

20130417-192228

Le quartier historique de Gion et ses geishas

On peut trouver dans ce quartier central de Kyoto des maisons traditionnelles japonaises en bois qui abritent des « maisons de thé ». Ce sont principalement dans ces maisons que nombreuses geishas (aussi appelés geikos à Kyoto) travaillent. Pour éviter toute confusion, les geikos ne sont pas des prostitués mais des femmes spécialisées dans le divertissement de haute qualité. Elles ont appris pendant 5 ans différents arts traditionnels japonais dont la cérémonie du thé, la danse, le chant et le shamisen (un instrument de musique à trois cordes). Et elles sont capables de divertir leurs invités l’espace d’une soirée et de faire la conversation. Elles portent un kimono de haute facture japonais coûtant très cher.
Nous avons eu la chance d’apercevoir des geikos et des maikos (les jeunes apprenties geikos) dans le quartier de Gion. Toutefois autant vous dire que ses femmes, vrai condensé de culture japonaise, n’ont pas pris le temps de poser sur une photo avec nous : nous avons surtout été impressionnés par la vitesse à laquelle elles peuvent marcher avec leur kimono (elles semblent flotter sur le sol tellement elles marchent vite !) et l’habilité avec laquelle elles évitent les flashs des appareils photos des touristes.

20130417-192055

20130417-192119

20130417-192109

Nous avons aussi vu une geiko de plus près lors d’une courte représentation de danse dans un musée.

20130417-192128

20130417-192156

La cérémonie de thé

La cérémonie du thé au même titre que l’arrangement floral fait partie des arts traditionnels japonais et nous avons donc saisi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur cet art.
En effet, il ne s’agit pas uniquement de faire du thé à partir d’eau chaude et de poudre de thé matcha mais plutôt d’effectuer des gestes précis tout en méditant. Par exemple, tous les ustensiles sont purifiés avant de faire du thé ce qui traduit en même temps la purification de la personne faisant le thé. Devenir un maître de la cérémonie du thé prend au moins 10 ans.

20130417-192402

20130417-192421

20130417-192412

5 avril 2013

Bali

Jean-Marc y était déjà passé en 2008 mais pour moi ce fut une première et surtout, j’avais beaucoup entendu parler de cette île située entre Java et Lombok.

Nous avons quitté notre bungalow sur la plage de la petite île de Gili Meno pour Amed, au nord est de Bali. Et là, nous avons tout de suite compris qu’il ne serait pas facile de se déplacer ici : pas vraiment de transport en commun (à part très très tôt le matin pour permettre aux locaux d’aller au marché) et même pas de « bus pour touristes » facile à prendre à la dernière minute…
Nous voilà donc avec pour seule option de se trouver un chauffeur (parfois à des prix très proches des taxis parisiens) à chaque fois que nous voudrons bouger. Heureusement l’offre est bien plus importante que la demande en cette période de l’année.

Notre première étape sera Tulamben, ville côtière où a échoué un cargo militaire américain le USAT Liberty, coulé par les japonais pendant la 2nd guerre mondiale.
La ville n’a absolument aucun intérêt mais y dormir permet de plonger sur le bateau tôt le matin avant l’arrivée massive des touristes ne venant que sur la journée pour plonger. Nous n’avons malheureusement aucune photo ou vidéo de nos plongées mais nous pouvons vous dire que
nous en avons pris plein les yeux : l’épave du Liberty est en effet couverte de coraux et abrite une grande quantité de poissons et tortues. Pour vous donner un ordre d’idée on aurait pu toucher les
poissons avec les mains quand on avancait.

Nous nous sommes rapidement échappés de Tulamben aussitôt nos plongées terminées direction le frais de la montagne à Munduk via Lovina où nous avons déjeuné au Kubu Lalang (toujours aussi bon qu’en 2008 selon Jean-Marc)

20130405-184838

Munduk est une petite ville à plus de 1000m d’altitude et réputée pour ses randonnées. Alors que beaucoup préfèrent parcourir les montagnes à la recherches des cascades avec un guide, nous sommes partis à l’aventure tout seul. Après voir demandé plusieurs fois notre chemin aux sympathiques locaux nous nous sommes retrouvés face à une 1ère cascade, puis
une 2ème et une 3ème et entre temps nous avons vu des plantations de café et de cacao.

20130405-163317

20130405-163341

20130405-163444

Notre exploration des montagnes s’est poursuivie par un arrêt à Candikuning où nous avons pu déguster des fraises délicieuses (elles poussent toute l’année), visiter le très photogénique temple Pura Ulun Danau Bratan et un jardin botanique.

20130405-163548

20130405-165835

20130405-165758

20130405-163651

20130405-163704

Enfin, nous avons pris la route (avec un n-ième chauffeur) vers la très touristique ville d’Ubud via Jatiluwih, rizières classées au patrimoine mondiale de l’humanité.

20130405-163833

20130405-164000

20130405-164023

20130405-164110

Bien que très touristique à la haute saison, Ubud est encore relativement calme en ce moment. C’est une ville très culturelle où se succèdent galeries d’art, musées, spas, vendeurs d’artisanat et
restaurants. Nous en avons donc profité pour découvrir l’art balinais au musée Puri Lukisan et assister à un spectacle de danse traditionnelle Legong et Barong.

20130405-164303

20130405-164354

Et autour de la ville nous avons visité quelques sites historiques : les candis de Gunung Kawi, les sources saintes de Tirta Empul et la grotte Goa Gajah.

20130405-164433

20130405-164529

20130405-164354

20130405-164616

20130405-164641

Nous avons aussi profité de cette étape à Ubud pour fêter mon anniversaire…une petite escale « vacances » dans notre long voyage.

20130405-164223

20130405-183124

11 mars 2013

Cambodge

Nous sommes arrivés au Cambodge le 5 mars après avoir traversé la frontière à Vinh Xuong dans le delta du Mékong.

Et nous ne sommes restés dans ce pays que quelques jours, le temps de découvrir la capitale Phnom Penh et le très connu site d’Angkor.

Phnom Penh

Nous avons été agréablement surpris par Phnom Penh, autrefois nommé la perle de l’Asie. Cette ville de tout de même un million d’habitants est en effet très agréable à vivre (bien plus que Bangkok!) malgré la chaleur (35 degrés). Elle est située le long de la rivière Tonlé Sap et du Mékong.
Phnom Penh semble être le paradis de l’expatrié avec d’un côté tout le confort occidental et de l’autre une culture et des prix asiatiques… On y trouve même un magazine pour expatriés français similaire au Ici-Londres.
On pourrait presque se croire dans une grande ville européenne quand on marche sur le front de la rivière ou quand on prend son petit-déjeuner au Blue Pumpkin, notre boulangerie-glacier préféré du Cambodge, s’il n’y avait pas ces éternels conducteurs de tuk-tuk qui se plaisent à répéter à tue-tête « tuk-tuk tuk-tuk sir ? » et des singes funambules sur les fils de telephone.

Nous y avons commencé notre apprentissage de l’art Khmer en visitant le musée national qui abrite de nombreuses pièces trouvées sur des ruines de temples d’Angkor.

20130310-180522

20130310-180602

Nous avons aussi visité le palais royal abritant sous ses toits typiques khmers des bouddhas en or ornés de diamants.

20130310-180625

20130310-180653

Siem Reap et le site d’Angkor

Quand tous les guides de voyage proposent des extensions « Angkor » à leur guide sur le Laos ou sur le Vietnam, comment ne pas s’étonner de la foule de touristes présente sur le site d’Angkor!

La ville de Siem Reap se situent à 6km du célèbre Angkor Vat et vit essentiellement du tourisme grâce à ses hôtels et ses chauffeurs de tuk-tuk presque plus nombreux que les temples… Aussi il est facile de s’y restaurer aussi bien de plats Khmers que de plats occidentaux (pizza, crêpes bretonnes, glaces…) dans la rue numéro 8 autrement nommée « Pub Street »

Bref passons aux choses sérieuses…nous ne sommes pas au Cambodge que pour manger mais plutôt pour visiter le fameux site d’Angkor qui malgré les nombreux touristes restent à la hauteur de sa réputation.

Nous avons commencé notre séjour par le « grand circuit » avec notre chauffeur de tuk-tuk Sam ! Sans trop rentrer dans les détails barbants les deux stars de la journée étaient le Preah Khan et le Benteay Srei (célèbre pour avoir valu à André Malraux une condamnation à une peine de prison! http://www.capsurlemonde.org/cambodge/angkor/malraux.html)

20130310-180726

20130310-180751

20130310-180827

20130310-180854

Le deuxième jour nous avons enfourché des vélos pour faire le tour du petit circuit (27 km quand même) avec comme temps forts le Ta Prohm et la ville royale d’Angkor Thom où les vélos se sont montré particulièrement utiles pour naviger d’un site à l’autre par des chemins interdits au véhicules motorisés.

20130310-180943

20130310-181009

20130310-181303

Enfin, nous avons gardé le meilleur pour le troisième jour. Nous avons démarré avant l’aube pour voir le soleil se lever sur Angkor Vat puis faire le tour de ses galeries tapissées de bas-reliefs. Puis sans répis aucun, nous avons escaladé le Phnom Bakheng (plus connu sous le nom de Tomb raider Temple par les chauffeurs de tuk-tuk!)
Enfin nous avons achevé la visite par le temple du Bayon et ses 400 visages énigmatiques qui ornent ses tours et ses innombrables bas-reliefs.

20130310-181117

20130310-181137

20130310-181342

20130310-181234