Archives | Afrique du Sud RSS feed for this section
19 janvier 2013

Le roi lion pour de vrai…

Arrivés à Johannesburg le 15 janvier, nous partons directement en voiture de l’aéroport.

Direction Graskop, 500km à l’Est, où nous avons prévu de passer la nuit et de découvrir les environs. Malheureusement la pluie a eu raison de nous et nous avons passé notre après-midi à glandouiller et notre soirée à discuter avec un couple sud-africains, un couple anglo-germanique et un couple hollandais.

Le lendemain alors qu’il pleut toujours mais un peu moins, nous partons pour les gorges de la rivière Blyde (Blyde River Canyon), un des plus grands canyons de monde.

20130119-181614

Nous entrons ensuite dans le parc Kruger, le plus grand des parcs animaliers d’Afrique où nous devons rester 3 jours. Le parc fait 500 km de long sur 50 km de large et bien sûr tous les animaux sont en liberté. On y circule sur d’excellentes routes goudronnées, mais on ne peut sortir de son véhicule qu’à des endroits sécurisés, à l’abri des grands prédateurs.

20130119-181529

La savane africaine, et surtout ses animaux, réveillent tout de suite notre enthousiasme, qui était au plus bas à cause la météo. À peine arrivés, malgré la pluie battante, nous apercevons successivement, des girafes, des éléphants, un buffle, des impalas (espèce d’antilope), des cobes (une autre espèce d’antilope…) des phacochères… C’est un véritable festival, mais le meilleur reste à venir !

20130119-181308

20130119-181331

20130119-181441

Nous nous endormons au camp de Olifants : le lendemain nous avons du pain sur le planche car 150km à parcourir avec une vitesse limitée à 50km/h mais une vitesse effective plus proche de 25km/h pour voir les animaux.
Nous apercevons toujours un peu les mêmes animaux mais l’après-midi se révèle un peu plus fructueux : nous apercevons de loin 2 lions en train de faire la sieste sous un arbre et deux rhinocéros blancs en train de bouter.
Le soir, sur le lac du « sunset dam » près du camp de Lower Sabie, nous voyons également de nombreux hippos (qui dansent en tutu comme dans Fantasia) et un crocodile. Nous décidons aussi de faire un tour au lever du soleil avec un guide.

20130119-182741

La nuit même, très tôt (4h) nous partons donc en compagnie de notre guide et d’un couple de retraités norvegiens dans un grand bâché de vingt places. Au début, nous devons agiter une torche dans la nuit pour distinguer des animaux. De notre côté presque rien (les impalas ça ne compte pas!) mais notre guide est plus habituée et nous montre une arraignée en train de manger sa toile, des aigles, un éléphant et d’autres oiseaux. Nous entendons mêmes des feulements de lions dans l’obscurité. Le soleil se levant, les animaux sont de sortie et profitent de la fraîcheur du matin pour manger, chasser, boire. Notre guide nous montre une famille rhinocéros, un buffle dans l’eau, des tas d’hippopotames bien réveillés. Quand tout à coup le rugissement du lion se fait entendre à nouveau. Plus exactement de trois lions qui se disputent le territoire près du lac où nous étions la veille. Tout d’abord nous voyons les deux plus vieux lions et ensuite apparaît derrière la voiture un plus jeune qui a l’air d’ailleurs de s’être battu avec les autres. L’adrénaline monte car les différents lions passent à deux mètres à peine de notre bâché, complêtement ouvert aux quatres vents!

20130119-180839

20130119-180923

Suite à cette balade matinale, nous avons épuisé notre quota d’émerveillement de la journée. Nous n’apercevons malheureusement pas grand chose de notre trajet en voiture, certainement à cause de la chaleur. À un moment des badauds nous indique la queue d’un guépard ou d’un léopard mais rien de concluant.
Nous passons la nuit sous l’orage, bien au sec dans notre hutte du camp de Pretoriuscop, satisfait d’avoir vu quand même 4 des « 5 grands » du parc à savoir le lion, le buffle, le rhino, l’éléphant et le léopard.

16 janvier 2013

Le Cap (Cape Town) et sa péninsule

Après notre séjour au pays autruches, nous sommes fait une courte étape par le pays des vignobles (Franschhoek) où nous étions passé le 1er jour. Nous avons testé deux nouveaux domaines : Grande Provence et Franschhoek Cellar.

20130115-181539

Ensuite, nous sommes retournés au Cap où notre avion avait initialement atterri pour mieux découvrir la ville.

Notre première journée fut consacrée au centre ville. Nous avons commencé par le Victoria & Albert Waterfront (front de mer). C’est un immense ensemble récent de magasins de style victorien qui ressemble à un centre commercial à l’américaine – front de mer en plus. Nous y avons flâné un peu espérant trouver quelque chose de sympa pour déjeuner. Nous nous sommes malheureusement rabattu sur un Steer (fast-food local) avant de découvrir un « food market » (marché) avec d’excellent produits un peu plus loin. Tant pis, il ne pouvait pas être indiqué sur notre plan vu qu’il a ouvert il y a à peine un mois.

Nous sommes ensuite passé un vieux quartier musulman (malais) nommé Bo-Kaap qui rassemble de jolies maisons colorées.

20130115-190456

Nous avons rejoins le centre ville à pied (City Bowl) où nous avons pu voir multiples vendeurs de rue d’art africain et découvrir les jardins de la compagnie (des Indes orientales).

20130115-190549

Notre seconde journée fut consacrée à l’ascension de la montagne de la table (Table Mountain) symbole de la ville du Cap. C’est la haute montagne plate en haut (d’où son nom) qui surplombe la ville.
Nous aurions pu prendre le téléphérique pour monter et descendre mais nous avons trouvé plus rigolo de tenter l’ascension à pied. Il nous a fallu presque 2h pour être en haut par la gorge de Plattleklip : ce fut dur car très pentu et sous un soleil battant. Nous avons découvert la végétation très spécifique du plateau de la montagne (fynbos) et nous sommes allés jusqu’à un joli point de vue (Maclear’s Beacon)
Après quoi nous sommes redescendu en téléphérique pour finir la journée sur la plage de Camps Bay.

20130115-190657

20130115-190828

La journée suivante, nous avons parcouru en voiture la péninsule de Cap.
Après une halte à Hout Bay (village de pêcheurs) pour le déjeuner, nous nous sommes arrêtés à phare de Kommetjie.

20130115-191438

Ensuite nous sommes descendu jusqu’à la pointe de Cap et jusqu’au cap de Bonne Espérance où nous avons pu admirer des paysages époustouflant.

20130115-190954

20130115-191048

Après nous être baladé, nous avons fait chemin jusqu’à Boulders où nous avons vu une colonie de pingouins : des centaines de pingouins trop trop mignons rassemblés au même endroit.

20130115-191235

Le retour sur la ville du Cap s’est fait par Simon’s town et Kalk Bay qui pour la 1ère est une ville portuaire militaire et la seconde ressemblant beaucoup à un ville de bord de mer anglaise.

Pour notre dernière journée au Cap, nous avons commencé par le musée District Six : cet ancien quartier populaire a été complètement détruit dans les années 70-80 à l’apogée de l’apartheid. Tous les habitants ont été expulsés vers des nouveaux quartiers loin du centre ville (township). Aujourd’hui le quartier reste semi-désert et la ré-attribution des terres aux familles originelles est difficile plus de 30 ans après.
Ensuite nous avons visité le château de Bonne Espérance, construit par les hollandais en 1695 pour sécuriser le Cap, étape clé sur la route des Indes orientales.

Pour finir nous avons été admiré le grand jardin botanique de Kirstenbosh. Il rassemble la végétation présente au Cap et en Afrique du Sud (fynbos) c’est à dire beaucoup de proteas et autres ericas.

20130115-191716

20130115-191907

Et enfin nous avons été voir le coucher du soleil sur Signal Hill.

10 janvier 2013

Au pays des autruches…

Après la Garden Route nous remontons dans les terres vers des paysages semi-désertiques du petit Karoo. Nous avons pu constater que les sud-africains aiment bien construire des routes toutes droites..

Notre base de départ est la ville mondialement connue pour ses élevages d’autruches : Oudtshoorn (à vos souhaits!). Nous en avons visité un élevage : Jean-Marc a pu leur donner à manger et bénéficier d’un bon massage du cou (pas de vidéo suite à un problème technique). Nous nous sommes tous les deux dégonflés pour faire de l’équitation à dos d’autruches.

20130109-222557.jpg

Nous sommes ensuite monté au col du Swartzberg qui classé par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité. Les paysages passent du maquis corse au désert africain juste en l’espace de quelques kilomètres.

20130109-222730.jpg

20130109-222920.jpg

20130109-223103.jpg

9 janvier 2013

La Garden Route

Nous continuons sur la côte, nous voici sur la « Garden Route » (la route des jardins en Français).
Cette partie du rivage de l’océan indien est ainsi nommée à cause de l’abondance de forêts (ce que les bucherons en ont laissés est désormais un parc national).

Après une délicieuse nuit à Mossel Bay dans un train garé sur la plage et la visite d’un musée maritime portugais, nous avons remonté en canoé la rivière Touw, qui serpente dans la forêt pluviale au coeur du wilderness national park. Le but de notre balade était une petite cascade où il fut bon pic-niquer. La retour fut un peu plus dur que l’aller à cause du vent contraire.

20130109-212235.jpg

20130109-212514.jpg

20130109-220545.jpg

Nous avons ensuite fait étape pour la nuit à Knysna, joli petit port au milieu d’un lagon séparé de l’océan par des falaises vertigineuses.

20130109-212753.jpg

Pour notre deuxième jour sur la Garden route nous avons terminé par Tsitsikama, ses arbres multi-centenaires et sa forêt pluvieuse côtière (notez que dans « pluvieuse », il y a « pluie ») et ses multiples ponts suspendus au dessus des vagues. D’ailleurs, nous avons été surpris par une pluie (bretonne encore) en haut de la crête mais nous avons pu aisément redescendre sans glisser… Enfin presque…

20130109-212304.jpg

6 janvier 2013

Le point le plus au Sud de l’Afrique

De la région des vignobles, nous sommes allés au point le plus au l’Afrique du Sud en passant par Hermanus.

Hermanus : jolie petite ville qui devient de plus en plus courrue. On y a pris notre pic-nic face à la mer et aux vagues déchainées. Bien que l’on s’attendait à avoir des embouteillages vu la saison (c’est les vacances en ce moment) et le jour (samedi matin), ce fut très calme et la route côtière pour rejoindre la ville était magnifique.
Hermanus est la ville où observer les baleines…. si elles sont encore là. Malheureusement pour nous, elles sont parties en décembre et ne reviendront pas avant mai.
On est allés se baigner (enfin Jean-Marc s’est vraiment trempé entièrement) à Grotto Beach où l’eau était à 15 degrés (la Bretagne n’a qu’a bien se tenir!)

Cap Agulhas : c’est le point le plus au Sud de l’Afrique. On est monté en haut du phare (marches très vertigineuses suivie d’une échelle l’étant encore plus…) Marie a bien cru qu’elle n’irait pas en haut…
Nous avons ensuite longtemps disserté sur la différence de couleur entre l’océan Indien et l’océan Atlantique. Les eaux chaudes de l’océan Indien (25 degrés) et les eaux froides de l’océan Atlantique (15 degrés) se rejoignent au sud de l’Afrique. Aussi on espère bien que notre prochaine baignade sera dans de l’eau un peu plus chaude :)

20130106-180422.jpg

20130106-180537.jpg

20130106-181044.jpg