Archives | Asie RSS feed for this section
29 mars 2013

Des volcans à la plage

Après près d’une semaine dans et autour de Yogyakarta, nous nous décidons enfin à lever le camp pour aller vers l’Est. Notre but final est au large de Lombok dans l’archipel des îles Gili.
Dans un premier temps, nous partons en éclaireurs vers Ceromo Lawang, un petit village sur le bord de la caldera du Tengger, une des zones volcaniques les plus actives de java (sa dernière éruption a eu lieu en janvier 2011) En effet Jean-Sébastien et Chloé sont retenus à Yogja à cause de leur extension de visa.

Nous partons donc le 18 mars à l’aube pour pas moins de 12h de transport en minibus (mais pour faire seulement 400 km) et nous arrivons à la nuit dans le brouillard et la fraicheur du village est la bienvenue après la chaleur de Yogja.

Le lendemain notre surprise est totale à la découverte du paysage de la caldera. Mais nous attendons tranquillement à l’hôtel JS et Chloé qui nous ont suivi en bus de nuit. 10 SMS plus tard nous décidons de partir nous balader car nos deux compagnons de voyage sont coincés en bas à seulement 37km sans transport pour monter au volcan. Nous nous dirigeons donc vers le belvédère de Seruni. En chemin nous apercevons des paysans locaux dans leur champs de choux de patates.

20130326-212818

Et la vue du belvédère est superbe.

20130326-212449

Quand JS et Chloé arrivent enfin à midi et nous partons à l’ascension du mont Bromo à l’intérieur du cratère. L’éruption de 2011 a laissé un paysage lunaire, recouvert par des cendres grises tout autour de volcan.

20130329-152435

20130326-212841

Le lendemain matin nous retournons avant l’aube à Seruni pour voir le soleil se lever.

20130326-212534

Après notre sieste matinale et un déjeuner au soleil dans un petit warung (cantine indonésienne typique) nous cherchons un moyen pour redescendre à Probolinggo où nous espérons prendre un bus de nuit pour Bali et nous tombons sur un taxi providentiel qui retourne sur Surabaya, ni une, ni deux nous voilà en route. Le trajet est sans encombre mais le meilleur reste à venir, la négociation de nos billets pour Bali en bus de nuit ! Nous faisons deux ou trois agences différentes et nous jetons notre dévolu sur Toto Travel qui nous semble le moins malhonnête. Nous finissons par monter dans un bus de nuit climatisé, mais un peu bondé qui nous amènera à bon port (avec même un dîner!).

Le lendemain nous arrivons avec quelques courbatures à Denpasar. Là nous enchainons sur un taxi pour Kuta où JS et Chloé doivent déposer du matériel de camping puis nous sautons dans un minibus pour Padangbai où un bateau rapide (avec pas moins de 5 moteurs de 250 chevaux) nous attends pour nous emmener aux îles Gili où nous souhaitons rester quelques jours.

À l’heure de publication de cet article nous quittons tout juste cet endroit de rêve où nous sommes restés finalement 8 jours à observer les poissons et les tortues entre deux parties de coinche !

20130326-213335

20130329-144446

20130326-213226

20130326-213426

20130326-213356

20130329-151124

18 mars 2013

Yogjakarta

Ça y est nous voilà en Indonésie. Notre première étape est Jogyakarta, au centre de Java où nous passons quelques jours pour voir les frères de Cristina (la tante Indonésienne de Jean-Marc) et attendre Jean-Sébastien et Chloé qui nous rejoignent depuis Sumatra (île indonésienne au nord de Java).

20130318-205511

Jogyakarta est une grande ville qui au premier abord est très accueillante (au second un peu polluée par les mobylettes quand même).
Nous y passerons trois jours, ce qui est assez pour visiter le Kraton (palais du sultan), le Château d’Eau (piscine du sultan), le musée Sono-Budoyo (pour en apprendre un peu plus sur la culture indonésienne) et le flâner autour du marché central grouillant de monde et de vendeurs.

20130318-202302

Et nous en avons aussi profiter pour visiter les temples hindous de Prambanan situés à une dizaine de kilomètre du centre et assister à l’attraction locale : le ballet de Ramayana retraçant l’histoire de Rama, l’un des piliers de la culture indienne et la religion hindoue.

20130318-202420

20130318-202443

20130318-202518

Ensuite nous sommes partis vers Borobudur pour retrouver un des plus grands temple bouddhiste d’Asie et ses multiples bas-reliefs.

20130318-202638

20130318-202728

En route vers notre prochaine destination, Wonosobo, en bus locaux, nous avons rencontrés des indonésiens dont deux jeunes filles d’environ 16 ans. L’une d’elle a invité Jean-Sébastien et Chloé à dormir chez ses parents tandis que l’autre nous a offert le thé chez elle et nous a permis de rencontrer son oncle qui tenait un hôtel du coin (à la decoration très « biker » avec une superbe Harley Davidson dans le salon) Wonosobo n’est pas une très grande ville et surtout n’accueille pas beaucoup de touristes en cette saison encore un peu pluvieuse.

Dès le lendemain nous avons donc pris un bus, avec nos « copines » indonésiennes vers le plateau de Dieng. À 2000m d’altitude Dieng est un village frais (ce qui nous change bien de Jogyjarkta) situé au milieu des cratères et où poussent bien les légumes et les pommes de terre.
Arrivés assez tôt nous avons pu déposer nos valises dans un hôtel un peu rustique mais très sympathique avant de parcourir les environs sous les nuages et la pluie.
Nous sommes passés par le lac turquoise Telaga Warna, le cratère Kawah Sikidang et ses vapeurs sulfureuses et les temples hindus Arjuna et ses télétubbies. Nous avons ensuite dit au revoir à nos « guides » grelottantes et mouillées et nous avons regardé la pluie tomber, une choppe de thé dans une main et des cartes à l’autre (c’est chouette d’être 4 pour jouer à la coinche).

20130318-202858

20130318-202922

20130318-202933

20130318-203015

Le lendemain nous nous sommes levés tôt (4h) pour partir à l’ascension (bon ça va c’était pas trop dur, sauf à la descente pour Marie) du Sikunir pour observer un magnifique lever de soleil à 2500m.

20130318-203317

11 mars 2013

Cambodge

Nous sommes arrivés au Cambodge le 5 mars après avoir traversé la frontière à Vinh Xuong dans le delta du Mékong.

Et nous ne sommes restés dans ce pays que quelques jours, le temps de découvrir la capitale Phnom Penh et le très connu site d’Angkor.

Phnom Penh

Nous avons été agréablement surpris par Phnom Penh, autrefois nommé la perle de l’Asie. Cette ville de tout de même un million d’habitants est en effet très agréable à vivre (bien plus que Bangkok!) malgré la chaleur (35 degrés). Elle est située le long de la rivière Tonlé Sap et du Mékong.
Phnom Penh semble être le paradis de l’expatrié avec d’un côté tout le confort occidental et de l’autre une culture et des prix asiatiques… On y trouve même un magazine pour expatriés français similaire au Ici-Londres.
On pourrait presque se croire dans une grande ville européenne quand on marche sur le front de la rivière ou quand on prend son petit-déjeuner au Blue Pumpkin, notre boulangerie-glacier préféré du Cambodge, s’il n’y avait pas ces éternels conducteurs de tuk-tuk qui se plaisent à répéter à tue-tête « tuk-tuk tuk-tuk sir ? » et des singes funambules sur les fils de telephone.

Nous y avons commencé notre apprentissage de l’art Khmer en visitant le musée national qui abrite de nombreuses pièces trouvées sur des ruines de temples d’Angkor.

20130310-180522

20130310-180602

Nous avons aussi visité le palais royal abritant sous ses toits typiques khmers des bouddhas en or ornés de diamants.

20130310-180625

20130310-180653

Siem Reap et le site d’Angkor

Quand tous les guides de voyage proposent des extensions « Angkor » à leur guide sur le Laos ou sur le Vietnam, comment ne pas s’étonner de la foule de touristes présente sur le site d’Angkor!

La ville de Siem Reap se situent à 6km du célèbre Angkor Vat et vit essentiellement du tourisme grâce à ses hôtels et ses chauffeurs de tuk-tuk presque plus nombreux que les temples… Aussi il est facile de s’y restaurer aussi bien de plats Khmers que de plats occidentaux (pizza, crêpes bretonnes, glaces…) dans la rue numéro 8 autrement nommée « Pub Street »

Bref passons aux choses sérieuses…nous ne sommes pas au Cambodge que pour manger mais plutôt pour visiter le fameux site d’Angkor qui malgré les nombreux touristes restent à la hauteur de sa réputation.

Nous avons commencé notre séjour par le « grand circuit » avec notre chauffeur de tuk-tuk Sam ! Sans trop rentrer dans les détails barbants les deux stars de la journée étaient le Preah Khan et le Benteay Srei (célèbre pour avoir valu à André Malraux une condamnation à une peine de prison! http://www.capsurlemonde.org/cambodge/angkor/malraux.html)

20130310-180726

20130310-180751

20130310-180827

20130310-180854

Le deuxième jour nous avons enfourché des vélos pour faire le tour du petit circuit (27 km quand même) avec comme temps forts le Ta Prohm et la ville royale d’Angkor Thom où les vélos se sont montré particulièrement utiles pour naviger d’un site à l’autre par des chemins interdits au véhicules motorisés.

20130310-180943

20130310-181009

20130310-181303

Enfin, nous avons gardé le meilleur pour le troisième jour. Nous avons démarré avant l’aube pour voir le soleil se lever sur Angkor Vat puis faire le tour de ses galeries tapissées de bas-reliefs. Puis sans répis aucun, nous avons escaladé le Phnom Bakheng (plus connu sous le nom de Tomb raider Temple par les chauffeurs de tuk-tuk!)
Enfin nous avons achevé la visite par le temple du Bayon et ses 400 visages énigmatiques qui ornent ses tours et ses innombrables bas-reliefs.

20130310-181117

20130310-181137

20130310-181342

20130310-181234

4 mars 2013

Le sud du Vietnam

Après la très charmante ville de Hoi An, nous nous sommes dirigés encore un peu plus vers le Sud du Vietnam. Nous nous sommes arrêtés à Nha Trang, ville côtière avec une immense plage bordée de palmiers, un front de mer très construit. Nous y avons visité un musée d’océanographie initié par les français lors de leur présence au Vietnam. Nous y avons vu plein de poissons mais aussi de nombreuses espèces marines conservés dans des bocaux.

20130304-114448

20130304-114515

Ensuite nous nous sommes dirigés vers Dalat pour s’éloigner de la chaleur de la côte. Dalat est une petite ville au milieu des montagnes et est très connue pour avoir des fraises toute l’année (miam) mais aussi pour être la capitale des lunes de miel des Vietnamiens…Là nous n’avons pas partagé cet enthousiasme et nous n’avons pas compris le surnom de « petit Paris » de la ville (mis à jour la présence d’un moulin rouge)

20130304-114407

Ensuite nous avons retrouvés une grande ville : Ho Chi Minh Ville anciennement (et toujours) connue sous le nom de Saigon. Et contrairement à Hanoi qui ne nous avait pas conquise, nous avons bien aimé HCMV. Il y est un peu plus facile de circuler non pas qu’il y ait
moins de mobylettes mais surtout car il y a des trottoirs!

Nous y avons fait un petit pèlerinage sur les traces du grand oncle de Jean-Marc qui y a vécu et travaillé à la clinique St Paul dans les années 1950.

20130304-114554

Ci-dessous quelques photos de la ville : la cathédrale Notre Dame qui semble sortir de Toulouse, la poste centrale où nous avons écrit quelques cartes postales, le marché et le palais de l’indépendance où nous avons pu réviser notre histoire.

20130304-114631

20130304-114603

20130304-114538

20130304-114612

20130304-114622

Enfin on ne peut pas passer en Asie sans voir un marché flottant! Donc nous avons embarqué un tour direction le delta du Mékong, ses fermes, ses producteurs de fruits, ses petits canaux (et barques) et le marché flottant de Cai Rang.

20130304-114656

20130304-114711

20130304-114423

20130304-114803

20130304-114838

20130304-114954

26 février 2013

Hoi An

Nous avons continué notre parcours des sites classés au patrimoine mondial de l’humanité avec la vieille ville de Hoi An. Nous avons débarqué de notre bus couchette (parfait pour faire la sieste depuis Hue, qui n’est qu’à 4h de route) sous une pluie battante. Après avoir déposé nos bagages à l’hôtel, nous décidons malgré la pluie de nous rendre dans la vieille ville. Une fois arrivés aux premières vielles maisons c’est la surprise ! Malgré la pluie (toujours battante) les rues sont animées et la rivière remplie de lampions. Renseignements pris, il s’agit du festival de la pleine lune qui a lieu tous les samedis aux alentours de la pleine lune (nous avions 1 chance sur 28 de tomber dessus et nous n’avons même pas fait exprès). L’éclairage public est éteint ce soir là et la lune est censée éclairer la ville.

20130226-171248

20130226-171151

Nous nous baladons donc à la lumière des bougies des restaurants et au son des spectacles de rue. Et nous mettons notre lampion à l’eau comme la tradition l’oblige avant d’aller tester les spécialités locales : le Cau Lao (sorte de salade de nouilles et de porc avec des croutons et une sauce magique), les « roses blanches » (la version locale du har gau de Hong Kong) et la bia hoi (la bière pression locale à 15 centimes le demi !).

20130226-171417

Le lendemain, la pluie ne s’arrêtant toujours pas et charmés par notre soirée de la veille, nous attaquons la visite des merveilleuses maisons des riches marchants de Hoi An. Ces maisons remarquables sont pour la plupart en teck et comportent des éléments d’architecture vietnamiennes, japonaises et chinoises.

20130226-171058

20130226-171259

Enfin lundi, le beau temps est de retour !

20130226-171849

20130226-171758

20130226-171443

20130226-171406

20130226-171310

20130226-171346

Nous visitons une ou deux maisons avant d’enfourcher des vélos pour visiter le village de potiers de Thanh Ha avant de nous rendre à la plage Cua Dai.

20130226-171630

20130226-171617

20130226-171713

20130226-171700