Archives des mots-clés Laos
15 février 2013

Luang Prabang

Après une semaine relativement sportive nous nous sommes dirigés vs Luang Prabang, l’une des plus jolies villes asiatiques pour quelques jours de repos.

Luang Prabang est classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco et nous a séduite à plusieurs niveaux.

20130215-215311

20130215-215339

20130215-215436

20130215-215618

D’une part la ville est très préservée et tous les bâtiments sont de type colonial récent ou non. Il est agréable de se balader dans les rues, les ruelles, sur le bord du Mékong et elle est remplie de temples peuplé de jeunes (et moins jeunes) moines.

20130215-215854

20130215-215653

D’autre part on peut très bien y manger (si on y accepte de dépenser un peu plus que d’habitude à savoir notre référentiel thaï à 2euros)
Les tentations sont vraiment nombreuses pour notre porte-monnaie de voyageurs en mal de repas français. (le riz gluant ça va un peu mais quand même…)

Nous pouvons en tout cas vous confirmez qu’après 3 ans de vie à Londres à la recherche de la baguette et du pain au chocolat/croissant le meilleur de la ville nous avons été agréablement surpris de trouver mieux en Asie !

20130215-215538

Nous avons également testé le barbecue laotien et bu quelques cocktails au Dyen Sabai.

20130215-215452

20130215-215801

Fort heureusement, grâce à deux jeunes néo-zélandais, nous avons découvert le sauveur de notre porte-monnaie : le monsieur bien sympathique qui fait du riz gluant grillé à 50 centimes le bâton !

20130215-215632

Enfin, il faut faire une petite digression sur les touristes chinois qui ont réussi à noircir un peu le tableau de ces trois jours idylliques. Lors d’une excursion vers une très jolie cascade en dehors de la ville, ces derniers étaient tellement nombreux que nous avons eu droit à nos tous premiers embouteillages laotiens !

20130215-215822

11 février 2013

Kayak sur la Nam Ou

Après, la jungle et Luang Nam Tha, il nous fallait un bon bain d’eau fraiche. Ni une ni deux, nous cherchons un endroit où faire un peu de sport d’eau vives. Après quelques heures de recherche sur wikitravel, Marie-Bérangère est formelle : la solution la plus proche de nous était Nong Khiaw sur la Nam Ou. Ni une ni deux, nous sautons dans un bus au lever du soleil pour Nong Khiaw. 200 km et 7h plus tard nous voilà arrivés. Il nous faut moins d’une heure pour trouver une chambre d’hôtes et réserver notre aventure du lendemain.

20130211-222832

Une boulette de riz gluant et une nuit de sommeil plus tard, nous nous retrouvons avec un groupe de 10 personnes à l’embarcadère pour remonter le Nam Ou jusqu’à Muang Ngoi Neua un village accessible uniquement par bateau à une heure de navigation en amont et où il n’y a de l’électricité que quelques heures par jour.

20130211-220023

Une fois arrivés nous faisons un tour du village où les seuls véhicules motorisés sont des charrettes tractées par des motoculteurs. Une lampée de Lao Lao (alcool de riz local) nous voilà repartis pour visiter une splendide grotte à la seule lumière de nos lampes frontales.

20130211-220243

20130211-220653

20130211-220441

20130211-220659

20130211-220313

20130211-220705

20130211-220415

Enfin, nous repartons pour l’embarcadère où nos kayaks nous attendent. Le début est tranquille, puis nous déjeunons (riz gluant toujours) sur une petite île au milieu de la rivière (après notre trek dans la jungle nous devenons très doués pour manger le riz gluant avec les doigts, ce qui n’était pas le cas du reste de notre groupe 100% germanophone.
Nous repartons et nous faisons une dernière halte dans un village mixte Lahu / Hmong (une rareté au Laos apparemment, car ces deux communautés ne se mélangent pas d’ordinaire). Les enfants du village sont ravis d’être pris en photo et de se regarder sur l’appareil photo ensuite!

20130211-220334

Enfin, l’heure du sport a sonné, nous nous équipons de pieds en cape (gilet et casque), nous vérifions l’étanchéité de notre sac étanche et nous nous jetons dans les (gentils) rapides de la Nam Ou!

20130211-220353

Peu rassurés, nous regardons avec stupeur tous les autres kayaks de notre groupe chavirer de cataracte en cataracte, alors que nous nous tirons des remous humides, mais toujours sur notre embarcation.

Le plus dur est fait, mais il nous reste encore une heure de pagaillage dans le jour qui décline avant de revenir à Nong Khiaw. Pour finir la journée en beauté (nous sommes samedi soir) nous assistons à un mariage local dans la rue principale (qui n’aurait rien à envier à un mariage dans un village corse!)

7 février 2013

Après la junk food, la jungle food!

Nous avons quitté la Thaïlande le 5 février en traversant le Mékong à Chiang Kong direction Huay Xai. Le poste frontière est pour le coup original: on donne son passeport pour les formalités de sortie à Chiang Kong, on traverse le Mékong en 5 minutes à peine sur un petit bateau bien plein et hop on est au Laos où il faut faire son visa d’entrée!

20130207-171620

Nous avons traversé rapidement et nous avons pris le bus/mini-van (archibondé avec les bagages sur le toit) direct pour Luang Namtha, ville d’environ 18000 habitants au fond d’une vallée. La route prend aujourd’hui 4h pour 185km…autant vous dire qu’elle est fort sinueuse!
Luang Namtha est une ville renommée pour son parc naturel et ses activités en pleine nature.
Nous avons cette fois choisi le camp dans la jungle (nous avons déjà fait le tour classique bateau-éléphant-marche à la découverte des tribus locales Akha et Lahu à Chiang Rai en Thaïlande).

Le tour consiste à marcher une journée dans la jungle (5h), à dormir dans un camp rustique au milieu de la forêt et à redescendre au village à pied.
Le Laos contenant encore des mines et des bombes de la guerre secrète (guerre entre les communistes et les anticommunistes en parallèle de la guerre du Vietnam) : il est conseillé de partir avec un guide. Nous voilà donc parti avec un couple lituanien et notre guide pour 2 jours. Après un tour de marché local, nous rejoignons un village qui sera notre point de départ. Nous marchons à travers la jungle durant toute la journée et gravissons quand même 700m de dénivelé (dur dur le début pour Marie).

20130207-171636

Sur le chemin notre guide nous montre de nombreuses espèces végétales comme la coriandre, l’arbre à « baume du tigre », la citronnelle, la fleur de banane et cueille même certaines pour le dîner du soir. Il nous fait aussi écouter les oiseaux et nous raconte des histoires plus ou moins vraies sur des animaux de la forêt.

20130207-171744

20130207-171912

À midi au menu, riz gluant, courgette en salade, caviar d’aubergine local, omelette, banane tout ça mangé par terre sur des feuilles de bananiers! Nous sommes aussi accompagné par une guide locale c’est à dire une femme du village qui monte en sandale et bien chargée de nourriture mais plus vite que nous.

20130207-171705

Le soir, nous rejoignons au camp un couple allemand accompagné de leur guide et leur guide local eux aussi. Et là les deux guides et les deux femmes nous cuisinent un repas avec essentiellement les feuilles cueillies dans la forêt ! Un vrai menu de la jungle: soupe à la fleur de banane, feuilles et champignons, tofu sauté, riz gluant, sauce à la tomate et coriandre local. Ma foi, ce fut très bon!

20130207-171757

20130207-171817

20130207-174329

20130207-171835

Le lendemain nous redescendons vers un autre village à travers la jungle après un petit-déjeuner copieux à base de …. riz gluant et d’omelette. Nous ne vous décrirons pas notre déjeuner.. je pense que vous avez compris quelle est la base de l’alimentation loatienne :)

20130207-171942

20130207-171954